Comment réaménager votre espace exterieur en friche

Si on a la chance de profiter d'un jardin dans sa maison, il est important de l’aménager et de le nettoyer régulièrement. En automne et en hiver, le maintien du jardin est considérablement réduit, mais c’est aussi le bon moment pour cueillir les mauvaises herbes, les plantes épuisées et enlever les feuilles mortes. Par ailleurs, selon que l'on dispose d’un terrain assez imposant, mais que celui-ci n’a pas été entretenu depuis un certain temps, il sera probablement rendu en friche. Pour ce faire, il faut adopter certaines méthodes pour défricher et réaménager cet espace, afin qu’il soit de nouveau utilisable et valorisant pour la maison.

Couper les mauvaises herbes et débroussailler le terrain

Quand on parle de défrichage, on fait souvent référence à ces herbes hautes disgracieuses, souvent sèches, qui apparaissent presque partout, couvrant le terrain et longeant également le long de la haie. Pour cela, la première chose à faire c’est de s’en débarrasser. Effectivement, il est envisageable de les couper à l’ancienne, c'est-à-dire, à la main et à l’aide d’un faux à broussailles ou des faucilles. Cependant, c’est une option très fastidieuse et qui demande beaucoup d’efforts physiques, au risque d’y passer la journée. Maintenant, des outils plus performants et efficaces sont apparus depuis quelques années déjà, tel que la débroussailleuse motorisée, un outil motorisé capable de fournir tout l’effort nécessaire pour effectuer le travail.

Délimiter les zones spécifiques à travailler

Parce que le travail consiste aussi à réaménager l’extérieur, après avoir éliminé toute la broussaille, il s’agit à présent de rassembler les débris et de s’en débarrasser. On peut facilement le réaliser à l’aide d’un râteau, bien que d’autres machines comme le souffleur permettent aussi maintenant de réaliser rapidement cette tâche. C’est ensuite après s’être débarrassé de tous ces éléments gênants qu’on va commencer à organiser le terrain. Les parties prévues pour le jardinage doivent être délimitées, car elles vont être travaillées, labourées… Selon des principes basiques du jardinage, il suffit d’encadrer chaque zone à jardiner par des briques, ou des pierres, et ce sont les options les plus rentables si on veut limiter les dépenses. Quant aux marches, on peut opter pour des pavés autobloquants.

Travailler et remettre le sol en état

La dernière étape consistera donc au travail de la terre. Certaines zones seront certaines utilisées comme plantation de fleurs, alors que d’autres serviront de potager. De par cette différence, le travail du sol peut aussi varier. Par conséquent, on devra également prévoir différents outils pour chaque tâche spécifique, non seulement pour réaliser les travaux de manière efficace, mais aussi pour gagner du temps dans cette réalisation. Par exemple, pour le binage, il faut probablement une motobineuse pour ameublir le sol en toute efficacité. Il faut savoir que la remise en état d’un espace en friche demande du temps, et surtout un grand travail au niveau du sol, afin qu’il soit de nouveau meuble.